Accueil > Organisation > Projet d’établissement et règlements > A. Notre projet d’établissement

A. Notre projet d’établissement

Nous considérons que si l’école est d’abord un lieu d’enseignement , elle est aussi un lieu d’ouverture au monde, d’échanges et de vie, et donc de socialisation, dans un climat de respect mutuel .

COMMUNE D’IXELLES
ATHÉNÉE CHARLES JANSSENS

PROJET D’ÉTABLISSEMENT DE L’ATHÉNÉE CHARLES JANSSENS

Objectifs prioritaires
En fin de scolarité, l’université ou l’enseignement supérieur s’annonce pour la plupart des élèves, la vie professionnelle se profile pour certains et la vie d’adulte s’ouvre à tous sans exception.

Trois objectifs prioritaires sous-tendent dès lors notre enseignement :

  1. L’appropriation par le plus grand nombre possible d’élèves de savoirs et de compétences indispensables à leur formation supérieure, à leur avenir professionnel tout en veillant au développement de leur esprit critique.
  2. L’apprentissage à l’autonomie et à la responsabilisation.
  3. La formation de citoyens solidaires, respectueux des autres et tolérants, capables d’agir sur l’évolution de la société et de s’y intégrer.

Nous considérons que si l’école est d’abord un lieu d’enseignement, elle est aussi un lieu d’ouverture au monde, d’échanges et de vie, et donc de socialisation, dans un climat de respect mutuel.

OBJECTIFS : MOYENS PÉDAGOGIQUES ET ÉDUCATIFS POUR LES ATTEINDRE

Préalable
Les moyens repris ci-dessous sont utilisés de façon différenciée suivant les classes, les niveaux et le type d’enseignement.
Leur extension au bénéfice du plus grand nombre d’élèves possible se fera dans la mesure des possibilités et en fonction des moyens disponibles.

1. L’Appropriation de savoirs et de compétences

Le but est d’amener le plus grand nombre possible d’élèves à l’appropriation des savoirs et compétences liés aux matières enseignées, à la maîtrise des compétences transversales et à leur exploitation dans des situations nouvelles. L’accent sera mis sur la correction dans l’expression orale et écrite dans l’ensemble des disciplines.

Moyens :

Au premier degré, établissement d’un PAC (Plan d’Actions Collectives) visant à limiter l’échec, le redoublement et la relégation en :

  • favorisant la remédiation et le soutien dans l’espace du temps scolaire aux élèves ;
  • modulant si nécessaire la grille horaire de la formation commune des élèves ;
  • renforçant le continuum pédagogique primaire-secondaire ;
  • organisant des activités permettant aux élèves de réfléchir à une orientation par le biais de projets, visites, stages, …
  • développement du rôle actif des élèves dans leurs apprentissages ;
  • remédiations et accompagnement des élèves en difficulté renforcés particulièrement au premier degré ;
  • activités par demi-classes au premier degré ainsi que pour les cours de pratique professionnelle dans l’enseignement professionnel et technique de qualification ;
  • organisation de révisions personnalisées au 3e degré et dans certaines orientations du 2e degré ;
  • valorisation des efforts fournis, des progrès réalisés et du travail bien fait ;
  • évaluations formative et sommative régulières coordonnées en priorité aux Conseils de Classe du 1er degré et de l’enseignement professionnel ;
  • gradation coordonnée de l’apprentissage et des exigences de la 1re à la 6e (dans l’esprit de la transition entre le fondamental et le secondaire et entre celui-ci et le supérieur) ;
  • travail de fin d’études des classes terminales et/ou dossier de stage ;
  • mise à la disposition des élèves d’outils d’apprentissage ;
  • explicitation du sens et des objectifs des apprentissages ;
  • stages en milieu professionnel dans l’option "auxiliaire administratif et d’accueil, technicien(ne) de bureau ou en comptabilité" ;
  • organisation du certificat de qualification à travers les épreuves intégrées prévues par le Décret du 26 mars 2009 pour ces mêmes options ;
  • organisation d’une ou plusieurs périodes complémentaires dans la perspective d’une meilleure maîtrise des compétences, et ce notamment, au 3e degré, dans le cadre du Décret du 30/11/2000 relatif à l’enseignement des sciences.

2. L’autonomie et la responsabilisation

Dans la perspective du développement de la confiance en leurs ressources personnelles, le but est d’amener progressivement nos élèves à gérer leur temps, leur santé, à organiser leur travail, et à prendre conscience des nécessités d’une hygiène de vie pour y arriver. Le but est aussi de les amener à prendre conscience de leurs devoirs d’élève.

Moyens :

  • structuration des élèves par le contrôle de l’assiduité, la ponctualité et des documents avec passage progressif à l’auto-évaluation des élèves dans ce dernier domaine ;
  • apprentissage de la rigueur dans le respect des consignes et des échéances ;
  • incitation des élèves à planifier leurs tâches ;
  • mise à disposition du C.D.I. et apprentissage du traitement de l’information ;
  • apprentissage de méthodes de travail ;
  • apprentissage de l’auto-évaluation des exercices et travaux réalisés ;
  • pratique d’activités sportives ;
  • sensibilisation à la promotion de la santé en collaboration avec tous les partenaires de la communauté éducative et l’aide d’intervenants extérieurs ;
  • prévention du décrochage scolaire par le suivi de l’équipe éducative en collaboration avec les institutions partenaires en charge de ce domaine.

3. La formation à la citoyenneté

Dans un climat d’école convivial et d’ouverture au monde où s’allient respect, solidarité, et tolérance, amener les élèves à communiquer, à prendre conscience de la nature de leurs droits, de la limite de ceux-ci et de l’existence de leurs devoirs d’individus comme de citoyens.

Moyens :

  • organisation d’activités intra, extra-muros scolaires et parascolaires en collaboration avec les institutions culturelles et sportives, et sociales ;
  • organisation d’activités de découverte et d’échanges internationaux ;
  • développement du rôle participatif des élèves en classe et dans les conseils ;
  • encouragement aux initiatives et prises en charge d’activités sociales, sportives et culturelles par des élèves et par des parents en synergie avec l’équipe éducative ;
  • mise en place de procédures d’orientation tout au long du cursus secondaire ;
  • information sur les études supérieures et les professions (notamment l’organisation de rencontres avec des représentants de l’enseignement supérieur, de la vie professionnelle et des anciens élèves) avec la collaboration des partenaires de l’établissement ;
  • recours privilégié au dialogue ;
  • gestion équitable et pédagogique des conflits et des transgressions des règles.

ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE L’ÉTABLISSEMENT

La mise en œuvre du projet d’établissement repose sur des moyens organisationnels sans lesquels rien n’est réalisable.

1. Organisation générale rigoureuse dans :

  • la gestion et l’utilisation des ressources en heures d’encadrement ;
  • la gestion des dossiers élèves ;
  • la gestion et le planning général des activités scolaires et parascolaires ;
  • la gestion ainsi que la qualité de l’accueil et de l’écoute ;
  • la gestion de l’évaluation et de la discipline générale ;
  • la gestion de l’obtention du certificat de qualification tel que prévu par le Décret du 26 mars 2009.

2. Implication du plus grand nombre dans l’organisation générale et le fonctionnement par :

  • l’aménagement des espaces-temps pour la réflexion et la concertation ;
  • les coordinations par le biais des délégations de pouvoirs (Présidents de Conseils de Classe, Coordinateurs de matière...) et l’encouragement aux initiatives individuelles ou collectives ;
  • les Conseils des Enseignants, des Délégués des Élèves et de Participation ;
  • la collaboration avec le C.P.M.S., le Centre de Santé, l’Association des Parents, le Cercle des Amis de l’Athénée et la Coopérative scolaire.

3. Installation d’un climat intellectuel stimulant par :

  • l’encouragement à la formation continuée des enseignants ;
  • la mise en œuvre des innovations pédagogiques ;
  • l’adaptation des rythmes scolaires en fonction des activités et des réalités pédagogiques ;
  • la valorisation des connaissances et des compétences apportées par les élèves.

4. Maintien et amélioration de la qualité de l’environnement, de l’équipement et des services par :

  • la collaboration avec les services communaux ;
  • la gestion des ressources, des commandes, de l’utilisation et de l’entretien des équipements ;
  • le fonctionnement dans l’Athénée d’une équipe technique de surface qui lui est propre ;
  • la sensibilisation permanente de tous les enseignants et élèves au rôle de chacun dans le maintien de la propreté et dans le respect des infrastructures ;
  • le recours aux ressources de reprographie de l’Athénée et de l’imprimerie communale.
  • la sensibilisation permanente des élèves à une gestion écoresponsable de l’environnement.
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © styleshout sous Licence Creative Commons Attribution 2.5 License