Accueil > Elèves > Les stages en entreprises > Stages en entreprise

Stages en entreprise

Stages des 6e techniciens de bureau /techniciens en comptabilité

Pour obtenir son certificat de qualification, l’élève inscrit en Technique de Qualification doit réussir trois épreuves : le rapport de stage écrit, la présentation et la défense orale de celui-ci ainsi que des épreuves interdisciplinaires. Ces trois épreuves sont basées sur les compétences du profil de formation.

Cette année, l’ensemble des professeurs des options ont décidé de modifier la formule afin de coller au plus près avec les exigences du pouvoir organisateur.

Dès lors, l’élève a dû présenter son rapport de stage devant un jury composé de différents professeurs de l’option, du référent (dont le rôle a été modifié par rapport à l’année passée) et d’un professionnel issu du milieu en lien avec l’option. Cette année, nous avons eu la chance d’accueillir Madame COUSTRY, secrétaire, de Monsieur KINARD, Directeur de l’Instruction Publique et Monsieur MESMAEKER, Directeur des jeunes entreprises.

Dans l’ensemble, les stages ainsi que les rapports de stage se sont bien déroulés. En effet, les deux journées de présentation orale sont pour nous, professeurs, l’occasion de voir nos élèves sous un autre jour.
Dans ce jury de qualification nouvelle version, présidée par Madame DATH, nous avons eu l’implication de très nombreux professeurs soit en tant que lecteur, soit en tant qu’assesseur et leur implication est très importante dans cette partie du cursus scolaire de ces élèves.
Cela fait maintenant deux ans que je suis responsable des stages en 6TQ et c’est une fonction que j’apprécie particulièrement car j’aime avoir l’opportunité de suivre les élèves dans leur première expérience professionnelle dans le milieu de la comptabilité ou du secrétariat.

Dans un premier temps, je tiens à remercier les entreprises qui ont accueilli nos élèves en tant que stagiaire et qui les ont suivis tout au long de la période de stage. Je tiens à remercier les professeurs qui ont participé de près ou de loin à l’organisation des stages, au suivi des élèves et à la mise en place du nouveau jury de qualification. Je tiens également à remercier Madame COUSTRY et Monsieur MESMAEKER pour le temps consacré à lire et à évaluer les rapports de stages. Et enfin, je tiens à remercier Madame DATH qui, malgré les évènements importants de cette année, a toujours su se rendre disponible pour me recevoir et je la remercie également pour sa collaboration qui a permis d’organiser les stages du mieux possible.

Alisson MORREN,
Professeur de Secrétariat/Bureautique,
Responsable de stages en 6 TQ.


Stages en 7ème Assistant Administratif et d’Accueil (AAA)

Cette année encore, nos élèves de 7ème Auxiliaire Administratif et d’Accueil ont effectué un stage professionnel de deux semaines dans différentes entreprises, asbl et autres institutions.

Je remercie donc les personnes qui ont eu à cœur de coacher nos étudiants chez :

Emergence XL ;
RRG Belgium sa ;
Halte accueil Ixelles ;
GBJ Construct ;
CPAS Watermael-Boitsfort ;
CPAS d’Ixelles ;
Institut Notre Dame de la Joie ;
TAZA Mobile ;
Administration Communale de Woluwe-Saint-Lambert ;
ONEM ;
Action Josaphat ;
Asbl Wolu-Sport ;
Auto-école Meiser ;
Ecole n° 8 Ixelles.

Nos élèves ont tous laissé un excellent souvenir sur ces lieux de stages où ils ont toujours été très bien encadrés. Ces belles expériences leur seront profitables dans leur future vie professionnelle.

Henri REMY,
Professeur de Bureautique et de Calculs commerciaux.
Responsable de Stages.


Stages en 5AAA et 6AAA en 2016—2017

Chaque année scolaire est synonyme de « nouvelle aventure »
Et cette aventure se prépare. En tant que maître de stage des élèves de 5ème et 6ème professionnelle, dès le mois d’août, je cherche des entreprises, des associations et des administrations qui accepteraient de collaborer avec l’ACJ en accueillant nos élèves pour un stage pratique d’un mois.

Les élèves de sixième, forts d’une première expérience professionnelle acquise l’an dernier, dans l’administratif, ont pour la plupart, pris l’initiative de trouver un stage dans un domaine qui les intéresse ou passionne.

C’est ainsi que nous pouvons, désormais, compter parmi les entreprises collaboratrices entre autre Agence de voyage Zeyit Sivrice.

Toutefois, nous ne sommes pas à l’abri d’un désistement de dernière minute de la part des collaborateurs. Et chaque année, des élèves se retrouvent sans stage parfois un ou deux jours avant le début de la période de stage.

Certains sont dépités et découragés. Grâce à l’intervention de la direction, des alternatives ont été vite trouvées. Mais aussi, la solidarité des élèves qui ont plaidé auprès de leur responsable afin que leur camarade puisse également être accueilli. Et d’autres élèves se révèlent être combatifs. Ils n’ont pas laissé le découragement les submerger. Ils ont passé des coups de fil, ont frappé aux portes... Leur motivation, leur ténacité ou culot ont agréablement surpris certains de leurs interlocuteurs qui les ont accueillis.

Les phases recherche de stage et demande d’entretien ne sont pas les plus agréables pour les élèves. En effet, ils sont confrontés à des refus, au stress du premier entretien, aux démarches administratives liées à un engagement... Les élèves de cinquième y font face pour la première fois en passant par diverses émotions. Cependant, celle qui reste, est bien sûr, la satisfaction d’avoir atteint l’objectif.
Une fois que le stage a débuté, je ne contacte pas le lieu de stage avant la deuxième semaine. Les élèves sont donc « coupés » de l’école comme des « grands ». Ils peuvent toujours me contacter ou leur éducateur en cas de souci. En général, il n’y a pas de problème.

La phase d’évaluation intermédiaire ne débute qu’après la deuxième semaine. Car la première semaine est souvent dédiée à l’observation et la deuxième à l’adaptation.
La rencontre avec les responsables, tuteurs de stage est très intéressante.
Cette année encore, j’ai pu entendre comment la plupart de nos élèves sont agréables et respectueux. D’ailleurs, je fus étonnée d’entendre qu’un élève perturbateur se révèle être un collègue calme presque timide. Ou qu’une élève timide pose beaucoup de questions pertinentes et s’intègrent aisément. Ils sont plus méticuleux et adoptent une attitude face au travail adéquate.

Et oui ! Ce n’est pas en classe que les élèves montrent leur meilleur « profil ».
J’ai pu constater également que l’enseignement secondaire professionnel n’a pas la cote dans les entreprises. Les responsables m’ont fait part qu’ils avaient sous-estimé le savoir-faire de l’élève et que celui-ci s’était avéré être d’une aide considérable.
Pouvoir m’entretenir avec chaque responsable me permet de cibler le profil recherché par chaque collaborateur mais aussi d’ajuster ma vision des tâches qu’un(e) auxiliaire administratif(ve) et d’accueil doit réaliser au quotidien.
Et ce, afin d’adapter mon enseignement pratique et d’insister sur les matières essentielles à la pratique du métier actuellement.

Lorsque les élèves reviennent à l’école, ils ont un mois pour peaufiner leur rapport de stage. Certains le commencent à peine. C’est probablement la partie de l’aventure qu’ils apprécient le moins. Toutefois, après avoir lu tous les rapports, je peux dire que les élèves ont acquis de la maturité et qu’ils ont pris conscience de leurs capacités en exerçant leurs compétences dans un milieu professionnel réel. Une pierre supplémentaire dans la construction de leur confiance en soi et une pierre en moins dans la démolition des stéréotypes liés aux formations de l’enseignement professionnel.

Nadia LUKALU,
Professeur de Bureautique,
Responsable de stage.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © styleshout sous Licence Creative Commons Attribution 2.5 License